actualité tech et aide informatique

amazon dash button

Amazon : un bouton pour ceux qui ont ras le bol de surfer sur Internet

En installant un interrupteur connecté dans son foyer, un client américain d’Amazon peut commander un produit spécifique grâce au Dash Button.

Les supermarchés en ligne ont voulu séduire les personnes trop occupées et flemmardes depuis le début du millénaire pour les éviter de faire les courses pour de vrai, qui est trop fatigant. De ce fait, Amazon, le géant du e-commerce a conçu un bouton physique, appelé Dash Button, qui a pour fonction de commander un seul et unique produit.

Amazon a lancé ce bouton aux États-Unis en partenariat avec une petite vingtaine de marques. Un Américain recevra par exemple le rasoir qu’il a commandé dans les 48 heures après avoir pressé sur Gilette. Pour les couches, il y a un bouton Huggies, et pour des capsules de café, le bouton Maxwell, et bien d’autres encore. Ces boutons ressemblent à la taille d’une clé USB, et c’est Amazon qui les fournit, sur invitation, aux abonnés Amazon Prime.

Il est possible d’installer les Dash Buttons n’importe où dans la maison car ils sont connectés par Wi-Fi. Le lancement d’un tel produit autour du 1er avril a de quoi surprendre. Certains ont pensé à une blague vu que le produit a été dévoilé le 1er avril, mais Amazon a confirmé que ce n’en était pas une, vu les conditions d’utilisation du service qui sont bien trop précises.

Les Dash Buttons intègrent les sources d’inspiration pour les nouvelles technologies pour faciliter la vie des humains. Amazon teste, depuis un an, une télécommande connectée avec lecteur de code-barres, appelée Amazon Dash, qui permet de scanner les produits avant de le commander à Amazon.

Le lancement du Dash Button s’est fait en parallèle avec le Dash replenishment service, qui est un service permettant de commander directement du ravitaillement à Amazon via un objet connecté. L’entreprise affirme l’utilité de ce service pour des cafetières ou des imprimantes.

Business de la paresse

D’autres services ont sollicité récemment, la paresse. Cependant, ils ne sont encore disponibles qu’outre-Atlantique. Par exemple en février, il y a eu le lancement de Magic, qui est une start-up se reposant sur un service SMS. Le principe se base sur l’envoi de n’importe quelle requête par SMS, dans la limite de la légalité, pour qu’elle soit satisfaite par un employé de la société.

Il y a eu aussi le Push for Pizza qui est une application américaine lancée en août dernier. Elle a pour objectif de commander une pizza en une seule pression sur un Smartphone.

John • 18 mai 2015


Next Post